Choisir un mode de financement pour baisser ses revenus fonciers

 

Si vous disposez de biens immobiliers générant des revenus fonciers taxés à l’impôt sur le revenu, il est alors conseillé d’investir en nue-propriété au moyen d’un prêt. Les intérêts de l’emprunt sont en effet déductibles de vos revenus fonciers existants, lesquels échappent alors à l’impôt sur le revenu. La nue-propriété étant un dispositif qui ne reconstitue pas d’imposition au fil du temps, pratique pour défiscaliser durablement et baisser ses revenus fonciers.
Afin d’optimiser votre investissement, pensez au crédit in fine ! Il génère des intérêts d’emprunt fixe dans le temps contrairement au prêt amortissable où les intérêts d’emprunt baissent au fil des années… Pour cela, une garantie est nécessaire : le nantissement d’une assurance vie ou d’un contrat de capitalisation sera demandé par le banquier.

Si vous êtes imposé à l’ISF, que vous disposez de liquidités ou avez un patrimoine à arbitrer, vous pouvez choisir de financer l’investissement en fonds propres. La nue-propriété ne rentrant pas dans la base taxable de l’ISF, les fonds ayant servi à acquérir le bien en nue-propriété ne sont plus taxés à l’ISF et la facture fiscale s’en trouve réduite.

À noter : l’investissement en  démembrement de propriété n’est pas concerné par le plafonnement des niches fiscales. Vous pouvez donc ajuster à volonté le montant de votre investissement en fonction de la diminution d’impôt souhaitée.

 

Le déficit foncier, des revenus fonciers pour préparer sa retraite

D’autre part, baisser la taxation de ses revenus fonciers et se constituer un patrimoine immobilier pour la retraite est un objectif auquel l’investissement en déficit foncier peut répondre.
Visiter notre site pour étudier les programmes en déficit foncier :  Disponibilités en Déficit foncier

L’investissement en déficit est un système proposant d’investir dans de l’immobilier ancien dans le but d’effectuer des travaux de rénovation avant revente ou location. Les travaux réalisés pourront être directement déductibles des revenus fonciers taxables et de ce fait créeront un déficit foncier imputable sur le revenu global brut du contribuable. L’investisseur peut donc aisément optimiser sa fiscalité tout en percevant des revenus nets d’impôt pour s’offrir à terme un complément de retraite immobilier.